Je vous dois à toutes un grand merci !

Vos petits mots m'ont bien rendu service ces derniers jours.

Et mes collègues aussi.

Dans ces cas-là, se faire dire des choses qu'on n'a pas toujours envie d'entendre, ça peut parfois faire du bien...

On ne peut pas toujours se plaindre.

Donc ça va mieux, en plus 16h15 me séparent actuellement des vacances, mon moral remonte à toute allure.

(En réalité, j'aurai ensuite un rendez-vous avec une maman, très inquiète et qui a bien des raisons de l'être : élever un petit enfant ce n'est rien, les problèmes se posent entre 13 et 18 ans... en fait, c'est à ce moment là qu'il faudrait être à temps partiel ! Personne n'y pense...)